quand les lego ne sont plus de ton âge…

ce meme date de 3 ou 4 ans, quand une jeune femme a posté quelques images de l’anniversaire de sa grand-mère qui avait maintenant 100 ans… ce n’est pas tant l’anniversaire qui devient viral que le meme qui a suivi… celui des lego.

et biensûr il fallait que je mettes ça à jour… juste pour dire que le contexte est conservé!


biensûr le contexte est conservé, même si vous voyez un Chris Evans jeune… qui pleure.  c’est un extrait du prochain Avenger 4, mais on prend de l’avance ici!

on se rappellera que Captain America est centenaire!

©papaestun.pro … oui oui oui

depuis un « certain » temps, mes productions/oeuvres se promènent sur internet… ne vous en faites pas, personne n’a besoin de pirater mes memes, c’est disponible gratis!

vous allez le remarquer surtout sur mes pages facebook ou dans les groupes où je participe, parce que j’ai pas la notoriété pour être partagé assez pour devenir un buzz planétaire!

en tous cas, ne vous gênez pas pour partager lorsque vous en voyez qui vous plaisent.

Maudit qui fa frette dewors…

C’est assez, avec le #metoo de débiles qu’on trouve ces temps-ci… c’est maintenant le tour des chansons de Noel de se faire ramasser par des hystériques du pied gauche.

Je n’ai rien contre le mouvement de dénonciation, loin de là… je crois qu’il est toujours temps pour quelqu’un de dénoncer un acte qui socialement n’a pas sa place. Mais à un moment donné, les « trop facilement offensés » devraient se faire tasser par les « raisonables »… utiliser sa raison et non ses émotions ou ses frustrations, parfois, ça devrait être obligatoire.

Ce qui se passe?

Une station de radio des USA a décidé de boycotter une des plus belles chansons de « noel » du dernier siècle, « Baby it’s cold outside », de Ricardo Montalban et Esther Williams. Pourquoi? Probablement parce que ce crétin n’a jamais écouté le film ou regardé le vidéo de la chanson.

Un film de sport, deux couples prennent un café et ensuite jasent dans le salon, chacun de son côté de l’appartement. C’est un soir de blizzard après un souper d’affaire, et le chanteur suggère à la chanteuse de rester pour la nuit parce qu’il fait trop froid dehors… la femme de répondre qu’elle a d’autres occupations. L’autre couple du souper couvre l’autre moitié de la chanson avec des rôles inversés, l’homme étant invité par la jeune femme « mangeuse d’hommes »…

Il s’agit de l’extrait d’une comédie musicale qui n’a au départ aucun lien avec Noel. l’excuse du blizzard dans le film a permis de transformer le contexte de la chanson.

Michael Bublé en a même fait une version redirigée « pour noel avec enfants » en 2014 avec Idina Menzel… version qui a été vue à plus de 33 millions de fois.

Donc ce mois-ci, Glenn Anderson, de la radio Star 102, a décidé de péter sa coche en public et banir cette chanson ainsi que d’autres qui ont des textes suggestifs. Le balancement a fait boule de neige, parce que monsieur Anderson a publié le tout à divers endroits sur internet et a lancé une panoplie de posts insensés. La population se pause des questions, et le mouvement est analysé même jusqu’en Grande Bretagne, avec un reportage de la BBC…

https://www.bbc.com/news/entertainment-arts-46425160

Alors revenons au mouton… le consentement sexuel implicite ou explicite. Cette chanson est justement une démonstration de ce que devrait être un vrai consentement. Un homme vous invite, vous trouvez ça charmant, mais refusez, pour étirer la sauce… vous trouvez quelques raisons banales, comme le fait que votre boisson fait des bulles et que vous êtes ivre même si ce n’est pas le cas… et hop, l’homme que vous trouvez charmant arrive à vous séduire avec des mots au lieu de vous imposer sa présence. Et pour le plaisir, cette chanson démontre aussi la situation inverse, ou c’est une femme qui insiste fortement pour que l’homme reste pour la nuit.

Cette chanson de « noel » en passant, devient aujourd’hui un symbole de la libération de la femme, parce que oui, il s’agissait ici de démontrer que la femme, malgré les avances d’un homme, a fait ses propres choix et lui démontre clairement. Cette chanson devrait justement devenir le symbole du #metoo … Il ne s’agit pas de l’histoire d’une fille saoule qui se fait violer, mais bien d’une femme qui se sert de tous ses moyens pour contrôler la situation… même si le résultat est que la femme reste à dormir, le but ici n’est pas d’interdire aux gens d’avoir des relations amoureuses, mais de savoir où sont les limites du consentement. À un moment donné, y faut arrêter la folie des féministes extrémistes frustrées…

Ce qui a été dit, et je suis d’accord, c’est que certaines personnes pensent que leur opinion reflète l’opinion de toutes personnes sensées. Ces personnes devraient se faire enlever l’accès aux médias sociaux, point final.

Alors voilà… cette chanson devrait justement devenir en 2018 l’hymne à Noel… !

Falco : Jeanny … ou la muse et l’amour.

Ce soir, c’est nostalgie. Johann-Hans Hölzel m’est revenu en écoutant un remix de son plus grand succès… Falco de son nom d’artiste, durant toute sa carrière, reconnu comme un grand fouteur de trouble, un personnage lui-même troublé et instable. Connu pour Rock me Amadeus, Jeanny, Vienna Calling, Der Kommissar et bien d’autres surtout en Europe, c’est la *trilogie Jeanny qui moi m’a frappé dès 1986 lorsque les deux premières parties sont sorties en radio.

Lorsque votre premier amour n’existe plus mais vous hante toute une vie, à vous troubler et vous empêcher d’être heureux… c’est l’histoire cachée d’un grand artiste.

Au début des années 80, en Autriche, des dizaines d’adolescentes ont été enlevées ou sont disparues sans jamais laisser de trace. En 1985, Falco sort la chanson Jeanny, qui parle d’un jeune homme qui tombe amoureux d’une jeune fille qui le hante mais qui lui refuse son amour. Le texte est tellement tordu que Falco se fait accuser à tord de faire la promotion des enlèvements et de viols de jeunes collégiennes. Il est bani de la moitié de l’Europe, et puisque sa version internationale est sortie avec un vidéo, il fait un hit mondial.

Ce hit se transforme en trilogie en 5 temps, en fait, puisque trois chansons ont été officialisées sur l’histoire de Jeanny, avec Coming Home et The Spirit Never Dies en finale.

###################################################
L’histoire, toute simple, d’un jeune homme qui espionne celle qu’il aime en secret, et qui décide la suivre un soir de pluie, pour se rendre compte qu’il est témoin de son enlèvement. Il subit un choc nerveux qui se transforme en schizophrénie. Dans sa tête, il croit avoir sauvé la jeune fille et s’être enfui loin. En fait, il a été enfermé à l’asile et accusé de l’enlèvement de la jeune fille.

Falco – Jeanny – 1985

Jeanny, komm, come on // Jeanny, come on, come on
Steh auf – bitte, du wirst ganz naß // Get up – please, you’ll get wet
Schon spät, komm – wir müssen weg hier, // Already late, come on – we have to get away,
Raus aus dem Wald, verstehst du nicht? // Out of the woods, do not you understand?
Wo ist dein Schuh, du hast ihn verloren, // Where’s your shoe, you lost it,
Als ich dir den Weg zeigen mußte // When I had to show you the way
Wer hat verloren? Du dich? // Who lost? You …. yourself?
Ich mich? Oder, oder wir uns? // Me myself? Or, or us?

Jeanny, quit livin’ on dreams
Jeanny, life is not what it seems
Such a lonely little girl in a cold, cold world
There’s someone who needs you
Jeanny, quit livin’ on dreams
Jeanny, life is not what it seems
You’re lost in the night, don’t wanna struggle and fight
There’s someone, who needs you! Oh babe.

Es ist kalt, wir müssen weg hier, komm // It’s cold, we have to get out of here, come on
Dein Lippenstift ist verwischt // Your lipstick is blurred
Du hast ihn gekauft und ich habe es gesehen // You bought it and I saw it
Zuviel rot auf deinen Lippen und du hast gesagt: // Too much red on your lips and you said:
« Mach mich nicht an » // « Do not get me started »
Aber du warst durchschaut, Augen sagen mehr als Worte // But you were see through, eyes say more than words
Du brauchst mich doch, hmh? // You need me, huh?
Alle wissen, daß wir zusammen sind ab heute // Everyone knows that we are together from today
Jetzt hör ich sie! Sie kommen // Now I hear her! they are coming
Sie kommen, dich zu holen // They come to get you
Sie werden dich nicht finden // They will not find you
Niemand wird dich finden, du bist bei mir! // No one will find you, you are with me!

Jeanny, quit livin’ on dreams
Jeanny, life is not what it seems
Such a lonely little girl in a cold, cold world
There’s someone who needs you
Jeanny, quit livin’ on dreams
Jeanny, life is not what it seems
You’re lost in the night, don’t wanna struggle and fight
There’s someone, who needs you

Newsflash: In den letzten Monaten ist die Zahl der vermißten Personen dramatisch angestiegen.
Die jüngste Veröffentlichung der lokalen Polizeibehörde berichtet von einem weiteren tragischen Fall.
Es handelt sich um ein neunzehnjähriges Mädchen, das zuletzt vor vierzehn Tagen gesehen wurde.
Die Polizei schließt die Möglichkeit nicht aus, dass es sich hier um ein Verbrechen handelt.
/////
Newsflash: In recent months, the number of missing persons has increased dramatically.
The recent publication of the local police department reports another tragic case.
It’s a nineteen-year-old girl who was last seen a fortnight ago.
The police do not rule out the possibility that this is a crime.

Jeanny!…
Looks now there’s someone who still needs you
Jeanny, quit livin’ on dreams
Jeanny! Jeanny! Jeanny!
You’re lost in the night, don’t wanna struggle and fight
Looks now there’s someone who still needs you

Jeanny, quit livin’ on dreams
Jeanny, life is not what it seems
Such a lonely little girl in a cold, cold world
There’s someone who needs you
Jeanny, quit livin’ on dreams
Jeanny, life is not what it seems
You’re lost in the night, don’t wanna struggle and fight
There’s someone, who needs you

###################################################
Quelques mois après Jeanny, Coming Home, la suite, où il dit retourner à la maison après être sorti de l’asile où il a été enfermé après la disparition inexpliquée de Jeanny.

Falco – Coming Home (Jeanny Part II, One Year Later) – 1986

One year ago
Ein Jahr wie eine Ewigkeit // A year like an eternity
Aber es war Liebe auf den ersten Blick // But it was love at first sight
Niemand wollte uns verstehen // Nobody wanted to understand us

Du und ich // You and me
Gegen die Welt // Against the world
Ihr habt uns verurteilt // You have condemned us
Ihr habt mich verurteilt // You have sentenced me
Aber unsere Zeit ist gekommen // But our time has come
Wenn ein Traum Wirklichkeit wird // When a dream becomes reality

Coming home, I’m coming home
Let me show you who I am
Let me show you I’m your man
I would give anything just to see you again
Coming home, I’m coming home
Let me show you that I care
Let me show you that I share
I would give anything to see Jeanny again
Coming home

Du hast dich verändert // You have changed
Wir haben uns verändert // We have changed
Das Leben ist Veränderung // Life is change
Denkst Du noch an mich? // Do you still think of me?
Spürst Du es noch? // Can you still feel it?

Für immer und immer // Forever and ever
Bist du bei mir // Are you with me
Ich bin sehr nahe // I am very close
Take care
Because
I’m coming home

I’m coming home
Let me show you who I am
Let me show you I’m your man
I would give anything just to see you again
Coming home, I’m coming home
Let me show you that I care
Let me show you that I share
I would give anything to see Jeanny again
Coming home

[Jeanny]
Denkst du noch an mich? // Do you still think of me?
Liebst du mich noch? // Do you love me still?
Wo bist du? // Where are you?
Kommst du wieder? // Will you come back?
Denkst du noch an mich? // Do you still think of me?
Liebst du mich noch? // Do you love me still?
Wo bist du? // Where are you?

Coming home
Yeah he’s coming home
Love will never die
Love will never fade away
Coming home

###################################################
Trois ans après son retour à la maison, « Hans » fréquente un bar où il croit reconnaitre Jeanny parmis les employés. Le barman lui dit d’abandonner l’idée, qu’elle n’est pas pour lui, et qu’il va se faire foutre dehors si il continue de poser des questions…

Falco – Bar Minor 7/11, Jeanny Dry Jazz – 1990

Give it up, baby don’t you give it won’t you –
Give it up
Wirklich?
Geh’ schau –
Ich hab’ soeben g’macht eine –
Eintragung, Eintragung ins Gästebuch
Erstversuch –
Baby, entschuldige –
Tanzen?
Ganz selten –
Und wenn, dann ungern
To the bar, to the bar, to the bar…
Es ist alles klar wie’s immer war –
Do wieder hinter und ich
Vor der Bar (forderbar) – Minor seven eleven
Pardon, –
Aber nie I’m Leben –
Aber geh, das kann NIE sein
Was?
Do gehst?
Was, jetzt schon?
Sag?
Sag hast do DIE gesehen?
Schau mal, schau mal –
Sag, sie ihr Schwestern?
Schau mal, schaut sie Dir nicht total ähnlich?
Is witzig, was?
Sag, wer hat Dir eigentlich gesagt, daß do Jeanny heißt?
Das war –
Das ist ganz sicher der Chef meiner Plattenfirma gewesen.
Naja, ich versteh’ ihn schon –
Sag –
IST ER EIN GUTER GAST??
Give it up, Baby…
To the bar, to the bar, …
Es ist alles klar wie’s immer war…

###################################################
Après Coming Home, Falco devait sortir Where are you Now, la chanson qui nous montre la recherche intérieure de notre amoureux qui n’en fini plus de chercher Jeanny. Mais la chanson n’est jamais sortie. en 2000, une diffusion douteuse de la chanson a été remarquée sur internet… et Wieland Morawietz, qui créa le dernier vidéo de la série a décidé de créer un vidéo sur cette chanson en 2008, in memoram.

Falco – Where Are You Now – 1986 jamais publiée

Day after day,
one despreate night after another,
searching für you,
through the Ice-cold wind,
looking for something,
anithing might lead to you.

But not even a trace,
well apart from the on red shoe…
ein roter Schuh,
aber wo, wo bist du,
tell me where are you now????

Where are you now? (where are you now, babe?)
Where are you now? (aber wo, wo bist du?)
Where are you now? (where are you now, babe?)
can’t you feel (feel),
can’t you see (see)

This face, dein Gesicht…
no one could look
up on your face and
not want to hold you,
touch you, caress you,
possess you.

In a few moments from now
I will hold you
and everthing will be allright,
come on,
please tell me I’m right!

Where are you now? (where are you now, babe?)
Where are you now? (aber wo, wo bist du?)
Where are you now? (where are you now, babe?)
can’t you feel (feel),
can’t you see (see)

News flasch:
Im Fall Jeanny der vor Jahren grosses
bundesweite Interesse erregte,
gibt es nach Auskunft der Polizei
neue Erkenntnisse.
Laut Polizeibericht wurde der zweite Schuh,
des vermissten Mädchens zwischenzeitlich
gefunden. Die Polizei geht nun davon aus,
dass Jeanny noch lebt.

(aaaaaahh) Jeanny…
Jeanny

Where are you now? (where are you now, babe?)
Where are you now? (aber wo, wo bist du?)
Where are you now? (where are you now, babe?)
can’t you feel (feel),
can’t you see (see)

Where are you now babe???

###################################################
Dès 1985, Falco a personifié Jeanny avec la présence de Caroline Perron, qu’il venait de rencontrer en vacances. Elle devient sa muse, lui qui ne s’est jamais marié. Quelques mois avant le décès de Falco, Caroline le quitte parce qu’il est plongé depuis trop longtemps dans l’alcool et qu’il refuse de faire une desintox.

Il faut rappeller que quelques années auparavant, il avait été en couple avec Isabella Vitkovic, qu’il a fréquenté parce qu’après une soirée de spectacle il lui aurait fait un enfant. Il fait un divorce officiel en 1993 lorsqu’il apprend que l’enfant, Katharina, n’est pas de lui. L’alcool prend le dessus sur sa vie, même si il continue de voir l’enfant et qu’il semble continuer de mener une carrière intéressante. Il n’accepte pas d’avoir été manipulé pour son argent, et qu’une enfant en ait été l’objet.

La dernière partie de cette trilogie en est une des plus dramatique. Après plus de 10ans, Hans a terminé le texte de la dernière chanson en début 1998, lorsqu’il tentait de faire une desintox – à la demande de sa conjointe. Mais n’a jamais eu le temps de faire un vidéo ni de la publier, puisqu’il est décédé d’un accident de voiture en février 1998. Perron a pris plus de 20 ans avant de publier cette édition posthume, en hommage à son homme.

Dans un texte dédié à Caroline, Hans lui dit que dès le début de son histoire avec elle, il la voyait comme une vision de Jeanny. Elle le savait, et en était très fière. Lors de sa désintox, Hans dit qu’il est retombé de loin et que la relation qu’il avait avec Elle était sincère et qu’il voyait en fait qu’il idéalisait sa vie avec Caroline, sous le nom de Jeanny.

Caroline Perron a donc créé en 2009 un vidéo posthume de la carrière marquante d’un des plus grands chanteurs autrichiens de tous les temps… Ce vidéo qui clos la boucle de la série Jeanny et nous dit que les plus grands bonheurs, ils ne disparaissent jamais même après la mort.

Falco – The Spirit Never Dies – Jeanny Final – 2009 posthume par Caroline Perron, la muse de Falco

Also
I don‘t know about
It‘s gonna be a very interesting time
It‘s gonna be a long way
But it‘s all wrong

Wir tanzten einen Sommer // We danced one summer
Und ich war so oft, erschien es mir // And I was so often, it seems to me
einen Herzschlag lang so nah bei dir // a heartbeat so close to you
Zeichen sehen, Zeit verstehen // Seeing signs, understanding time
Über alle Grenzen gehen // Go beyond all limits
Und nichts war mir fremd an dir // And nothing was foreign to you

But everybody kept on sayin’
Watch I I take your time
But we won’t give up
We won’t give in
Won’t give it all away

No way to stay
Cause the spirit never dies
We last forever
spirit never dies
We last forever

Too late – Too late
The spirit never dies
We last forever
The spirit never dies
We last forever

Auf der Suche nach dem Sinn // In search of the meaning
führten wir sie dahin // we led her there
Kiss you goodbye
Er wird zum Ton um Ton // He becomes a sound for sound
Imagination
There’s nothing
There’s nothing to tell about it

But everybody kept on sayin’
Watch I I take your time
But we won’t give up
We won’t give in
Won’t give it all away

Les dernières paroles du vidéo ne sont pas dans le texte de la chanson…

Falco: Où allons-nous?
Caroline: Au Paradis…

###################################################
Quelques jours avant son décès, Falco terminait le vidéo de cette chanson, qui représente selon plusieurs le symbole d’une fin de carrière troublée et destructrice. Il semble clair que Hans s’est fait un hommage personel et qu’il allait annoncer sa retraite avec la sortie de cet album prévue quelques mois plus tard.

Cette chanson fait un bon très clair dans le processus « Jeanny » lorsqu’il parle de sa quête qui l’a brisé et où il n’y trouva jamais le repos.

voilà pour la fin de cette histoire…

Un père de famille nombreuse, que personne n’a vu venir!

Mon nouveau copain J-F Quessy m’a envoyé un commentaire hier pendant une discussion sur fb, genre « J’aurais bien aimé te lire et en savoir plus sur ta vie de papa et de famille« … ben coudonc!

Ouais parce que c’est ben beau être un blogueur du début des temps, et un gars impliqué dans sa famille nombreuse, j’ai « jamais » écrit quoi que ce soit sur ma famille.

Premièrement parce qu’on a jamais rien à dire sur la famille, et parce que je ne vais pas dépenser de l’énergie à raconter une vie pas mal ennuyante à gros max les deux fans que j’ai… qui ont rien qu’à passer à la maison pour voir ce qui se passe… 🙂

Vous connaissez « Bienvenue chez les Groulx »… la famille de 8 kids sur Canal Vie… ben quand ils ont évalué faire une suite à leur émissions, le gars du planning m’a demandé si on était intéressés à faire une version, pour divertir leur public.  Ma réponse a été instantannée… « dafuk, j’arrive même pas à trouver des raisons pour faire des photos de famille, imaginez nous filmer pour faire des émissions de tv »

T’sais, moi faire semblant devant la tv ou sur un blog, pour dire que ma famille est merveilleuse, sympatique, heureuse et divertissante… Voilà, c’est fait.. une phrase.  rien d’autre à dire!

ben oui, chu plate… 🙂

J’ai aucun talent pour raconter ma famille et rendre les choses intéressantes, ça vaut même pas la peine de chercher.  Y a bien mon amie de longue date Adrienne Hedger qui a réussit à mettre sur comic quelques épisodes de ma vie de famille, dans ses débuts… mais à part raconter la même affaire que tout le monde, soit des boutes comiques qu’on vit en famille… j’ai rien de particulier qui vaudrait la peine d’avoir un fan club… 🙂

et oui j’ai encore ma boite de cables d’ordi inutiles dans le sous-sol… touchez-pas!

bebeabord.org, probablement le premier blog de papa au Québec!

Et là je dis premier parce que ça existait déjà pas les blogs, quand j’ai créé bebeabord.org… parce que ouais, c’est encore un de mes trucs, créer des choses qui n’existent pas, et oublier complètement que c’était un exploit dans l’temps.

J’en parlais déjà ici lors de la création de PostNuke… bebeabord.org a servi de plateforme de test pour le logiciel de portail...

et voici un peu de quoi ça avait l’air, sans les icones etc… vu que le site wayback machine coupe les icones pour faire de la place!

comme vous pouvez le voir, y a mon nickname un peu partout 🙂

c’était pas une blague avoir un portail/blog en 2001… en fait, ça n’existait pas.  nous avons quand même eu une population active de plus de 3500 parents au Québec et environ 1000 de plus venant de l’étranger… ces gens se sont ensuite dirigés sur le site de DLVDM et autres places que j’ai « balancé » à des amies.

donc voilà, c’est ça… le site de bébé à bord a subit des transformations tout au long de ses 6 ans de vie active, et disons que ça m’a fait apprendre plein de trucs.  durant le montage de Postnuke, nous avons exploité la technique des CSS de type CSS Zen Garden, où le contenu ne change pas, on ne change que le CSS et la disposition du contenu change.  J’ai ensuite proposé cette technique à l’équipe de développement de Automattic, qui l’a adopté avant le lancement officiel de WordPress en 2004.

C’est aussi après ce développement de plateforme que j’ai pu développer le portail vbAdvanced  pour le logiciel de forum vBulletin… quelques mois plus tard j’étais sur le projet vBEnhancer, vu que j’ai pas l’habitude de rester en place… 🙂

alors voilà, une autre partie de mon CV.

note de bas de page:  j’ai posté ce message après avoir jasé avec Jean-François Quessy, dont voici l’intro… 🙂

salut jeune homme… je suis passé sur ton site ce soir, et je viens de voir ce qui est écrit dans l’A Propos en bas de page… et je me disais « si lui c’est un des premiers et que ça fait 8 ans… ça veut dire que moi j’étais son ancêtre, non??? »

ah ben oui, parce que sans que ça parraisse, moi je suis blogueur depuis 1997, et on avait effectivement un blog « dans le passé »…ça m’a rappellé des souvenirs quoi…

Jean-François Quessy est un des meilleurs blogueurs du Québec, sans que ça parraisse trop… il gère en plus de sa famille et sa job une micro-entreprise sur le web, nommée « Un Gars, Un Père« …

La révolte contre les écrans… gérer le temps d’écran des enfants.

je répond à un article suggéré dans le groupe des parents de l’école des plus jeunes…

source:  Le Soleil: La révolte contre les écrans

deux choses: 

1- Facebook a une limite d’âge pour y accéder, c’est 13 ans… donc vos enfants ne sont pas supposés en devenir accros à 10 ans. même chose pour les autres réseaux sociaux. généralement ce sont les parents qui donnent accès à ces trucs pour leurs enfants.

2- Si comme parent tu donne un ipod, ipad, iphone à ton enfant de 10 ans, c’est TA faute comme parent si il y a des problèmes ensuite. entièrement.

les enfants sont ce que nous sommes, ce que nous leur montrons. Ils sont ce que l’école leur transmet, mais ce n’est pas l’école qui achète un iphone et les connecte à facebook. au mieux au primaire il peut y avoir des ateliers d’introduction à la vie sociale/virtuelle pour justement aider les enfants à ne pas sombrer dans le jeu et le virtuel.

mais tout dépend du parent. si un parent me dit « ouais mais j’ai pas le contrôle sur ce qu’il fait sur son ipad ou l’ordi dans sa chambre »… faux… le nombre de gadgets disponibles sur le marché pour contrôler le contenu sur ces plateformes est tellement sérieux qu’on doit faire des choix…

je suis dans le domaine depuis les débuts du web, et je peux vous confirmer que jamais dans l’histoire de l’internet il n’y a eu un bras qui sorte d’un écran pour forcer un enfant à jouer à des jeux ou à chatter sur facebook.

voici lili

Voici Lili, la Gecko Leopard Patternless Blizzard de Murphy.

pour tout savoir sur la race de Lili, vous pouvez aller lire cette section du Projet Reptilus:

http://www.reptilus-project.fr/pages/fiches-d-elevage/geckos-leopard/

Lili est un Gecko Leopard, et pour sécuriser un peu les parents craintifs, ces animaux ne transmettent aucune maladie ou infection à l’humain. Au contraire, la nature fait les choses étrangement, mais presque toutes les races de Gecko vont réagir d’une façon bien triste lorsqu’ils sont affectés par un virus humain, ils meurent en très peu de temps. Donc impossible de transmettre une infection.

Lili est d’une variété assez rare, un mix de la plupart des particularités des gecko léopard… vous pouvez les chercher dans la page des « Phases »… c’est toujours assez difficile à déterminer, mais je peux vous garantir qu’elle est une Patternless de Murphy de type Blizzard.

Lili s’arrange très bien toute seule, elle fait comme la plupart des gecko dans le désert, c’est à dire foirer toute la journée et dormir en boule quand il fait froid. Elle adore qu’on la réchauffe. Animal à sang froid, elle a besoin de chaleur pour rester active. Lorsqu’il fait trop froid, elle devient mauve et arrête de bouger.

Elle a aussi l’habitude de faire ses besoins autour de son point d’eau ou sa gamelle, pour faire son territoire. Elle entoure ses crottes de sable pour pièger un possible prédateur.

Elle accumule le gras et l’eau dans sa queue, comme le font les chameaux avec leurs bosses. Si sa queue est bien ronde et dodue, elle est en santé. Lorsque sa queue est molle et plus petite que son corps, elle manque de nourriture. N’attendez pas celà pour la nourrir… ça peut prendre 2 à 3 semaines avant qu’elle soit vraiment affamée, puisqu’elle se mettra en latence/hybernation si elle a trop faim.

Comme dans le désert il n’y a pas de McDonalds, Lili n’a pas de période fixe pour manger… elle va chasser. Il est préférable de la nourrir alléatoirement à chaque 2 à 4 jours. donc c’est parfait de la nourrir le vendredi et le « lundi ou mardi ». Une dizaine de vers à chaque fois, elle va en manger 6 ou 7 et ensuite prendre ça relax pour manger les autres. Les gecko ont la génétique d’accumuler les protéines, donc elle va accumuler la nourriture si il y en a trop. Soit elle va laisser trainer les vers dans son désert, soit elle va les manger et accumuler le gras dans sa queue.

Certains gecko aiment manger des criquets, mais puisque ceux-ci sont très bruyants et envahissants, Lili a été habituée à ne manger que des vers de farine, et ça lui va très bien. Lorsqu’elle a soif, elle peut licher des végétaux pour leur jus… fraises coupées, concombre, tomates… en petite quantité, pour lui faire un cadeau. Elle préfère de loin son plat d’eau qu’elle utilise autant pour boire que se baigner.

Lili adore se promener sur les gens, par elle même. Ne la dirigez pas trop, sinon elle va se sauver. Elle est capable d’absorber des chocs, alors si elle décide de se sauver en tombant, elle le fera. Si elle tombe, remettez la dans son désert, elle va se soigner et se recoucher.

Vous pouvez voir de gros trous sur les côtés de sa tête… se sont ses oreilles… pas de pavillons comme nous, elle vous entend très bien et peut détecter un ver qui grouille dans sa gamelle à plus de 3 metres de distance. Elle adore la musique et les discussions autour d’elle.

Lili est comme tous les animaux du désert, ne s’occupe pas trop du soleil ou de la nuit pour dormir et se promener. Elle adore la bruine, donc lorsqu’il pleut dans son désert, elle sort et sent la pluie avec son gros nez… elle peut même crier après la pluie si elle est contente.

Parce que oui, Lili peut crier… comme tout gecko, elle peut vous parler en criant comme une folle… mais ce n’est pas très bruyant, c’est ça, crier dans le désert!

les gecko sont des « maitres de la colline »… donc si Lili décide de bouger, elle va facilement grimper sur les branches, les cabanes, les roches… et elle se met debout, souvent, pour s’accrocher comme un singe, ou se cacher dans sa cabane et sortir le nez par la lucarne.

Lili a des mini dents rondes, donc même si elle vous mord, ça ne fait pas mal, c’est comme une pincette, pas très forte non plus… ça lui sert surtout à attraper les vers.

En parlant d’attraper, un gecko, il ne faut pas « attraper » ça.  si elle se sauve, laissez la se sauver, et bloquez la dans un coin au lieu de courrir après.  Et surtout ne la prennez pas par la queue, surtout si elle est énervée, parce qu’elle pourrait se détacher… Et un gecko sans queue, c’est difficile à guérir. 😉

D’ailleurs, si vous voulez voir la particularité de sa variété rare, c’est simple, regardez ces quelques photos… elle n’a jamais la même couleur.  étonnant non?  c’est que le trait de « chaméléon » des Blizzards est très présent chez elle. Elle change de couleur tous les jours.  Et elle devient toute blanche quelques jours avant de muer et perdre sa petite peau picotée.

Bon alors après tant de lecture, qu’est-ce qu’on peut bien faire avec un gecko aussi bizarre… 🙂

Dans une classe, c’est tout simple… avant même l’arrivée de Lili, les enfants peuvent en quelques périodes d’activité créer son nouveau désert… parce qu’on n’apporte que l’aquarium et du sable de désert, c’est aux enfants de créer le décor, en papier maché, ou en pate à sel… Lili ne liche pas les roches, donc pas de problème à mettre de la couleur.

Ensuite, une fois arrivée, Lili peut servir de récompense, donc les enfants qui ont du temps libre peuvent observer lili, la nourir, la prendre sur eux – mais chaque fois ça anime la classe au complet, alors on gère…

Disons qu’en moyenne, on peut prendre Lili dans nos mains pendant une dizaine de minutes, une fois par jour.  Elle perd sa chaleur facilement et récupère en dormant le reste de la journée… une vraie ado quoi!

Contrairement à la majorité des animaux de compagnie, un gecko, puisque ça vit dans le désert, en solitaire, n’a pas besoin d’être animé et en compagnie de quelqu’un… donc aucune inquiétude à la laisser seule tout le week-end.  Par contre, on vient la chercher pour les pédagogiques de noel et paques… ça nous permet de lui faire un check-up santé!

Elle aime être observée, et se prend souvent pour une vedette de cinéma… elle adore envahir les villages de noel et se prendre pour Godzilla! Donc si vous cherchez à lui créer un décor pour noel, faut pas se gêner!

Alors voilà, pour en savoir un peu plus, cherchez sur google, y a plein de fans de geckos partout…

Une part de mon CV… vu que certains l’ont demandé!

Et là je vais emmerder celui qui m’a demandé mon CV, je lui fait sans la traduire la citation inscrite sur l’introduction de l’Agence que je vais diriger dès le mois prochain.

Jean-Pierre Michaud*(aka nexialys) first started on the internet in 1993, being a consultant for the FirstClass from SoftArc, a groupware for the community. in 1996/97, he was also on the Internet II board council for his work at SoftArc.

in May 2000, he founded the PostNuke group with Greg Allan.  The first public release was on july 2001, to become the biggest portal software on the market in 2002, with more than 800k copies over the web in 2004.

In the meantime, Michaud led a new project called vbEnhancer, creating plugins and extensions for the forum software vBulletin. Between 2005 and 2012, his work made him hit the top 10 of the vBulletin coders. He also joined the development of WordPress in 2003, and run on it since.

Cette présentation est celle de ma nouvelle business, que j’ai annoncé sur fb plus tôt cette semaine, avec la présentation suivante:

Dans quelques jours, je ré-ouvre business… ma nouvelle agence travaillera à offrir conseils et direction aux grand projets de ce monde. Avec pas loin du tiers de tous les sites web personnels et coopératifs sur la planète web, WordPress, notre outil de prédilection est source de découvertes à chaques instants, et les gens qui tentent de s’installer sur le net ont besoin d’inspiration… c’est ce que nous sommes !

alors bien à vous, à la prochaine sur WPEnhancer.agency !