Ma femme, cette mère courage… mon cul, ouais!

Tout le monde le sait, j’ai 9 enfants officiels – probablement des dizaines d’autres illicites voyons – et celà fait qu’il faut bien mettre la bienveillance sur quelqu’un lorsqu’on est sur les réseaux sociaux impersonnels…

Alors la populace a décidé que ma femme a besoin de “bien du courage pour avoir une famille si nombreuse“.

Merde, on n’est plus à la Guerre de 30 ans… les femmes ne meurent plus automatiquement après le 3e accouchement, et elles n’ont plus à subir la pauvreté extrême cachée dans une charette.

Ça va faire de monter les femmes au niveau de l’héroïne sans peur et sans reproche quand elle a une famille nombreuse – ou une famille tout court.  Certaines femmes se disent des femmes courageuses d’avoir des enfants… heu… quand t’es rendu à considérer tes enfants comme une tâche ingrate, difficile, dangereuse, y a un problème.  Vos parents vous ont éduqué dans la ouatte?

Étrangement, y a que les caucasiennes qui se considèrent austracisées par la maternité… le reste de la planète considère que c’est la nature, c’est normal, qu’y a des mauvais coups comme des bons, et que la meilleure mère est simplement celle qui aime ses enfants.

Non, ma femme n’est pas courageuse d’avoir une grande famille.  En fait, c’est une mauviette. Si un des enfants vomit sur le plancher, elle se met à tourner en rond tant que j’ai pas ramassé le dégat.  Elle panique aussi quand y en a un qui a la fièvre et qui braille toute la nuit.  C’est pas elle qui va ramasser les dégats, au contraire, elle en fait autant que les kids.  C’est pas elle non plus qui fait les couches. Elle sa job, c’est de faire du lait et des calins. Sa job c’est se lancer à l’aventure sans regarder les égratignures ou le bordel laissé derrière.  Elle, sa job c’est de partir travailler et de rentrer fatiguée parce que quelqu’un doit le faire…

Mais y a pas de courage là dedans.  Quelqu’un de courageux, c’est le gars qui se met entre un meurtrier et sa victime pour empêcher le massacre.  Le courage, c’est d’aller sauver son ami qui est tombé du précipice. Le courage c’est de sortir les gens d’un incendie qui ravage une maison.  Parce que le courage, c’est faire preuve de force et de caractère sur des événements que nous n’avons pas créé.  Avoir une famille, ce n’est pas un événement dangereux ou risqué.

Ma femme n’a pas besoin de courage, elle a besoin de temps, de patience, et de laine.

Mais savez-vous quoi… les hommes, personne n’en parle?  personne ne dit que le père a du courage, ou qu’il est merveilleux… sauf peut-être leur femme et les enfants.  les miens disent que je suis un papa expert en tout.  Bon, ce sont des enfants, mais… ils ont raison!

Ce n’est pas question de père ou de mère, mais bien de parent qui s’occupe de la famille, qui s’occupe de la maison, qui s’occupe du boulot, qui s’occupe du transport… chacun sa tâche, et souvent, même si on partage égal, y en a toujours un meilleur que l’autre dans chaque domaine. Ça ne veut pas dire qu’on a besoin de courage ou de force de caractère… quand on trouve ça facile parce qu’on a du talent, on n’y pense pas… c’est quand on trouve ça difficile parce qu’on est incompétent, que ça nous devient insurmontable.

Et incompétent ça ne veut pas dire idiot ou débile… ça veut dire qu’on n’a pas acquis la compétence nécessaire.  Parce que c’est bien beau dire qu’on a du courage, mais si on l’utilise à jouer à Candy Crush, ça vaut rien.  N’importe qui peut se vanter d’avoir des connaissances, c’est simple, y a plein de revues pour en parler.

Mais pourquoi on appose une médaille à ceux qui s’en sortent facilement? par jalousie parce qu’on n’a pas l’énergie de prendre le contrôle.  Certaines personnes ayant des difficultés se trouvent des idoles qui en sont capables.  Certains vont se battre pour acquérir ces compétences qui vont les faire passer à travers les difficultés… Et d’autres vont faillir… on espère toujours que ces personnes vont demander de l’aide, parce que c’est ça aussi… il y a la belle phrase “avoir le courage de ses convictions”… mais il y a surtout “avoir l’humilité de piler sur son orgueil”…

Une mère, un père, n’a pas besoin de courage.  accompagnez les pour qu’ils n’en aient jamais besoin!

… Et si une mère n’a pas de courage, vous dites quoi?  elle pense quoi? *(prochain article inspiré par Françoise Guérin)

ndlr: photo de la pièce de théatre "Mère Courage et ses enfants", de Brecht.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.