La Saison des Premiers Jours de Classe…

ouais, c’est une saison ici, vu qu’y a 7 enfants qui vont dans 4 écoles différentes, qui commencent tous un jour différent, avec des horaires de jour complètement différents…

Mais je ne vous en dirai pas plus, y a déjà assez de monde qui parle de ça sur internet.

Le Parent qui Comprend

Vous savez, certains parents semblent toujours capables de comprendre leur enfant, de le conforter ou le dépanner lorsque ça compte. Est-ce que vous faites partie de ceux là? et si non, est-ce que vous savez quoi faire pour être un “parent qui comprend” ?

Ma grande fille de 17ans m’a lancé une phrase toute simple ce soir, et je crois que ça résume bien le genre d’ambiance qui peut reigner ici… “moi je suis contente que tu respectes mes choix”. je crois que c’est tout ce qu’un parent peut espérer entendre de la part de son enfant.

M’en fout d’être l’ami de mes enfants; d’ailleurs ils me trouvent pas trop emmerdant même si j’ai jamais levé le petit doigt depuis 22ans pour jouer avec eux. C’est pas ma job. Ils ont des amis à l’école, et ils ont des frères et soeurs si ils/elles veulent se changer les idées. Moi ma job c’est m’arranger pour que l’éducation que je leur donne et l’enseignement donné à l’école donnent un bon résultat au bout. Et pour ça il faut savoir ce qu’on peut faire pour bien éduquer les enfants dans le sens qu’on veut… Vous le lisez tous les jours ici, c’est ma façon.

Moi je ne crois pas “comprendre toujours” mes enfants… j’observe la vie de tous les jours à la maison, j’additionne ce qu’on me dit de l’école, et je me fais une idée par rapport aux réactions de ce que j’apporte devant mes enfants. Ils se font enseigner à la dure les valeurs les plus importantes comme le respect, la courtoisie, l’équité, le partage conscient, etc… c’est eux qui vont décider ce qu’ils vont faire avec lorsqu’ils seront partis de la maison. Mais tant qu’ils sont sous mon toit, sous ma responsabilité, c’est moi le dieu ultime de la maison, et ça ils s’en servent aussi comme enseignement.

Certains parents disent que c’est difficile de suivre la vie d’un enfant. Faux… si VOUS êtes occupé c’est difficile. Il y a des priorités qui doivent prendre le bord quand on veut avoir des enfants… comme le fait d’aller veiller tous les week-ends. Désolé mais si vous voulez des enfants, c’est aussi pour les sécuriser tous les jours de leur vie chez vous… et non payer quelqu’un pour vous remplacer pour aller prendre ça relax ailleurs. Ça peut arriver qu’on ait besoin de décrocher, c’est même nécessaire, mais d’en faire une routine pour éviter que ça arrive un jour, c’est une très mauvaise excuse, surtout un très mauvais exemple à donner à des enfants qui vont abandonner tout ce qui peut devenir compliqué.

Vous trouvez ça difficile de vous occuper d’un enfant? J’en ai 8 à la maison, que j’éduque quasiment seul. 8 enfants différents, avec des traits de caractères et une génétique différente. Ce ne sont pas eux qui me fatiguent. Ce sont mes obligations à l’extérieur de la famille… et disons que si je travaillais ça serait encore plus simple et léger… parce que je serais occupé à faire quelque chose de constructif et j’aurais quelqu’un qui s’occupe de mes enfants quand je suis absent… service de garde, gardiennes, etc… vous êtes chanceux quand on regarde ça comme ça, non? vous partez travailler, vous larguez votre marmot au service de garde, au CPE, ou chez mammy, et boom, plus d’obligations parentales parce que quelqu’un fait la job à votre place.

Oh, attendez, on s’éloigne.

Et puis non en fait… lorsque vous êtes avec votre enfant, vous faites quoi avec? vous êtes une gardienne, une amie, un parent?

Ma femme, cette mère courage… mon cul, ouais!

Tout le monde le sait, j’ai 9 enfants officiels – probablement des dizaines d’autres illicites voyons – et celà fait qu’il faut bien mettre la bienveillance sur quelqu’un lorsqu’on est sur les réseaux sociaux impersonnels…

Alors la populace a décidé que ma femme a besoin de “bien du courage pour avoir une famille si nombreuse“.

Merde, on n’est plus à la Guerre de 30 ans… les femmes ne meurent plus automatiquement après le 3e accouchement, et elles n’ont plus à subir la pauvreté extrême cachée dans une charette.

Ça va faire de monter les femmes au niveau de l’héroïne sans peur et sans reproche quand elle a une famille nombreuse – ou une famille tout court.  Certaines femmes se disent des femmes courageuses d’avoir des enfants… heu… quand t’es rendu à considérer tes enfants comme une tâche ingrate, difficile, dangereuse, y a un problème.  Vos parents vous ont éduqué dans la ouatte?

Étrangement, y a que les caucasiennes qui se considèrent austracisées par la maternité… le reste de la planète considère que c’est la nature, c’est normal, qu’y a des mauvais coups comme des bons, et que la meilleure mère est simplement celle qui aime ses enfants.

Non, ma femme n’est pas courageuse d’avoir une grande famille.  En fait, c’est une mauviette. Si un des enfants vomit sur le plancher, elle se met à tourner en rond tant que j’ai pas ramassé le dégat.  Elle panique aussi quand y en a un qui a la fièvre et qui braille toute la nuit.  C’est pas elle qui va ramasser les dégats, au contraire, elle en fait autant que les kids.  C’est pas elle non plus qui fait les couches. Elle sa job, c’est de faire du lait et des calins. Sa job c’est se lancer à l’aventure sans regarder les égratignures ou le bordel laissé derrière.  Elle, sa job c’est de partir travailler et de rentrer fatiguée parce que quelqu’un doit le faire…

Mais y a pas de courage là dedans.  Quelqu’un de courageux, c’est le gars qui se met entre un meurtrier et sa victime pour empêcher le massacre.  Le courage, c’est d’aller sauver son ami qui est tombé du précipice. Le courage c’est de sortir les gens d’un incendie qui ravage une maison.  Parce que le courage, c’est faire preuve de force et de caractère sur des événements que nous n’avons pas créé.  Avoir une famille, ce n’est pas un événement dangereux ou risqué.

Ma femme n’a pas besoin de courage, elle a besoin de temps, de patience, et de laine.

Mais savez-vous quoi… les hommes, personne n’en parle?  personne ne dit que le père a du courage, ou qu’il est merveilleux… sauf peut-être leur femme et les enfants.  les miens disent que je suis un papa expert en tout.  Bon, ce sont des enfants, mais… ils ont raison!

Ce n’est pas question de père ou de mère, mais bien de parent qui s’occupe de la famille, qui s’occupe de la maison, qui s’occupe du boulot, qui s’occupe du transport… chacun sa tâche, et souvent, même si on partage égal, y en a toujours un meilleur que l’autre dans chaque domaine. Ça ne veut pas dire qu’on a besoin de courage ou de force de caractère… quand on trouve ça facile parce qu’on a du talent, on n’y pense pas… c’est quand on trouve ça difficile parce qu’on est incompétent, que ça nous devient insurmontable.

Et incompétent ça ne veut pas dire idiot ou débile… ça veut dire qu’on n’a pas acquis la compétence nécessaire.  Parce que c’est bien beau dire qu’on a du courage, mais si on l’utilise à jouer à Candy Crush, ça vaut rien.  N’importe qui peut se vanter d’avoir des connaissances, c’est simple, y a plein de revues pour en parler.

Mais pourquoi on appose une médaille à ceux qui s’en sortent facilement? par jalousie parce qu’on n’a pas l’énergie de prendre le contrôle.  Certaines personnes ayant des difficultés se trouvent des idoles qui en sont capables.  Certains vont se battre pour acquérir ces compétences qui vont les faire passer à travers les difficultés… Et d’autres vont faillir… on espère toujours que ces personnes vont demander de l’aide, parce que c’est ça aussi… il y a la belle phrase “avoir le courage de ses convictions”… mais il y a surtout “avoir l’humilité de piler sur son orgueil”…

Une mère, un père, n’a pas besoin de courage.  accompagnez les pour qu’ils n’en aient jamais besoin!

… Et si une mère n’a pas de courage, vous dites quoi?  elle pense quoi? *(prochain article inspiré par Françoise Guérin)

ndlr: photo de la pièce de théatre "Mère Courage et ses enfants", de Brecht.

Le Sac à Dos idéal pour le retour à l’école…

Cette année, j’en ai 7 qui rentrent à l’école dans 3 semaines, en plus du plus vieux… Et c’est le temps de faire la liste des effets scolaires requis pour la rentrée. La liste diminue d’années en années, bonne idée de la part des écoles.

Par contre, ce qui ne change pas trop depuis longtemps, c’est la façon de faire le sac à dos pour les soirs de leçons et devoirs. Chez nous, c’est le minimum, quand le sac existe…

Pour les ados au secondaire, la routine est toute simple; elles font leurs devoirs à l’école durant l’heure de diner ou avant les cours le matin. Donc jamais de sac à ramener à la maison, sauf dans de rares occasions où un travail n’est pas terminé, ou durant les périodes d’études pour examen. Donc vaut mieux investir dans un bon porte document pour le transport entre les classes qu’un sac à dos qui ne servira qu’en classe.

Pour les enfants au primaire, ce qui constitue généralement le contenu du sac à dos, c’est 30% de livres de devoirs, 70% de crayons et dictionnaires.

Si vous voulez éviter à votre enfant de transporter tous les soirs des tonnes de crayons et le stock de brico, la solution c’est de voir double; à la maison, une boite à chaussures remplie du double du matériel utilisé par votre enfant à l’école.

Ça vous permet en même temps d’entretenir les crayons, les aiguiser, etc, pour que le temps de devoirs ne soit pas ralongé avec ça.

Petit conseil à ceux qui vont chercher et porter les enfants à l’école… Le sac, y a 90% de chances que ce soit vous qui le portiez toute l’année… arrangez-vous pour qu’il soit confortable – pour vous!

Et si vous voulez éviter que votre kid se fasse voler ses affaires et surtout son sac, ne lui achetez pas le sac le plus cool en boutique… Le sac en écoulement de stock chez Walmart va faire le travail, et généralement les enfants vont trouver cool d’avoir quelque chose de différent… parce que vous pouvez lui permettre de barbouiller sur leur sac!

Petit Rappel aux Parents

Certains parents ont tendance à oublier leur rôle dans la vie de leurs enfants.  Alors voici un petit rappel, une notice qui peut servir à tous en tout temps.  Je vous la présente parce que l’école recommence bientôt, et que c’est un exercice à faire toute l’année!

Quelques mots magiques que les enfants doivent apprendre et comprendre à la maison:

  • Bonjour
  • Bonsoir
  • Merci
  • S’il vous plait
  • Pardon
  • Je m’excuse

Quelques comportements qui s’apprennent en famille avant même d’être pratiqués en public, en CPE, à l’école:

  • Etre Honnête
  • Dire la Vérité, Ne Pas Mentir
  • Etre Correct, Etre Juste
  • Etre Poli, Ne Pas Dire de Gros Mots
  • Partager Équitablement, Etre Solidaire
  • Respecter les Amis, Les Gens Autour, L’Autorité

À la maison, on apprend aussi à…

  • Etre Propre
  • Se Ranger, Ranger ses Jouets
  • Ne Pas Parler la Bouche Pleine
  • Garder les Lieux Propres
  • Aider Ceux qui Ont Besoin

Il y a bien d’autres choses à apprendre à son enfant.  Tout ça vient généralement en donnant l’exemple, puisque vous êtes le premier “démo” pour votre enfant.

Il y a aussi les choses qui sont apprises à l’école, où là les professeurs ont besoin de votre appuis pour faire la suite des choses.  Par exemple, à l’école, les enfants apprennent:

  • Les Mathématiques
  • Le Français, l’Anglais
  • Les Sciences
  • La Géographie
  • L’Histoire, Les Religions
  • L’Éducation Physique

Et par bonheur, à l’école, les professeurs font tous les efforts pour renforcer l’éducation que votre enfant à reçue de votre part à la maison… Et leur donner encore plus de raisons d’être heureux dans la vie parce qu’ils seront bien supportés par ceux qui les entourent.

la CSDM n’empêchera plus les allergènes…

La référence: La Presse: ALLERGIES ALIMENTAIRES: FINIS LES INTERDITS À LA CSDM

il était temps que la paranoia collective soit prise en charge… les chiffres officiels montrent hors de tous doutes que cette panique des allergies est plus un trouble pour la société que les allergies elles mêmes.

Statistiques | Allergies Québec | Allergies Québec

Statistiques | Allergies Québec | Allergies Québec

l’Allergies Québec vise à améliorer la qualité de vie et la sécurité de ceux qui composent avec les allergies alimentaires. Elle est le seul centre de référence au Québec pour les allergies alimentaires et regroupe des allergologues, des nutritionnistes, des pharmaciens, des institutions – écoles, garderies, hôpitaux – ainsi que des entreprises du secteur de l’alimentation.

Source: allergies-alimentaires.org/fr/statistiques

ce site n’est pas un site gouvernemental, c’est un site de support aux allergiques, un organisme indépendant. et c’est de cet organisme qu’on parle dans l’article…

la seule allergie qui vaut la peine d’être prise en considération, c’est les arachides, puisque environ 75% des allergiques au lait, aux oeufs etc sont contrôlés avant 7ans… et généralement le contrôle se fait avec l’accomodation, le contact direct avec l’allergène.

il y a environ 550 000 enfants dans les écoles primaires. Fédération des Comm.Sco du Québec: Statistiques de Fréquentations 2013 de ce nombre, environ 40 000 enfants auront une allergie, 75% de ce nombre auront perdu cette allergie avant l’âge de 7 ans. ce qui reste environ 10 000 enfants qui auront à contrôler leur allergie.

c’est à dire moins de 6 enfants allergiques par école primaire. et de ce nombre, seulement un sur 36 aura une allergie qui nécessite un traitement… donc un enfant pour 6 écoles… les allergiques au lait, aux oeufs, n’ont qu’à ne pas manger l’allergène, leur mise en proximité ne cause rien.

on empêche 540 000 enfants non-allergiques de manger des repas équilibrés pour éviter que 10 000 enfants aient à prendre des précautions lorsqu’ils vont prendre leur collation…

c’est d’un ridicule, désolé. donc maintenant le quart de nos enfants vont suivre cette directive, reste à voir si le reste de la province va offrir une variété de directives ou suivre l’exemple dans les prochaines années.

dans les épiceries, depuis des dizaines d’années sont vendus des produits qui ne contiennent pas d’arachides, c’est plus qu’une mode, c’est une façon de fonctionner pour la cuisson etc… l’arachide n’est pas essentielle. le lait, les oeufs, etc par contre…

 

donc on va pouvoir recommencer à acheter des sacs de lunchs déjà prets, offrir une variété alimentaire à nos enfants, au lieu de l’éternel “un fruit un legume un ficello”…

parce que même les grano, les écolo, les naturels n’avaient pas le droit de donner à leurs enfants une nourriture entièrement santé, de risque de faire mourrir son ami d’à côté.

le risque… c’est les parents de ces enfants qui ont à le gérer. arrêter de croire que des enfants de 6 ou 7 ans ne sont pas capables de ne pas partager leur repas…

certains parents d’enfants allergiques vont crier au drame… ils crient déjà au drame dans les cour d’école lorsqu’un enfant sort une “barre tendre” ou un kiwi… les enfants se font même engueuler dans les parcs lorsque ces parents sortent avec leurs enfants allergiques. c’est devenu plus dangereux d’avoir un enfant normal qu’un enfant allergique.

et pourquoi ce sont aux parents d’enfants allergiques de prendre des précautions? parce que pour tous les autres troubles de la vie, ce sont les parents et les enfants qui doivent s’adapter, pas leur environnement.

il y a “certains” parents qui s’offusquent, disent que la commission scolaire les abandonne, que la vie est dure pour leur enfant, etc… la vie est dure pour tous. certains parents-hélicoptère, parents-roi, sont victimes de leur propre panique et sont incapables de prendre des décisions, d’éduquer leurs enfants, parce qu’ils se croient encore dans la ouatte.

on ne peut garantir un environnement sans allergène, parce que la nature est ainsi faite. sans le désir de préservation, dans la nature, votre enfant serait en contact avec son allergène, et la sélection naturelle ferait entièrement son travail… dans la nature, si vous n’êtes pas capable de protéger votre enfant, personne ne le fera et il mourra… aujourd’hui vous avez la chance que votre enfant soit éduqué à se protéger lui même… donc faites votre travail au lieu de mettre ça dans les mains d’autres personnes qui ont déjà la responsabilité de protéger leurs propres enfants.

un allergène, c’est comme une voiture. si vous ne faites pas attention, il risque de vous écraser. est-ce que vous passez votre vie à crier après ceux qui ont une voiture, ou vous marchez sur le trottoir pour éviter de vous faire frapper? vous montrez à votre enfant à marcher sur le trottoir aussi, ou vous le laissez courrir sur l’autoroute? c’est ça…

si vous voulez absolument éviter à votre enfant tout contact avec les allergènes, vous continuerez d’avoir le choix: inscrire votre enfant dans une école pro-contrôle, ou… venir chercher votre enfant pour les repas, et le faire manger à la maison.

c’est ce qu’on faisait dans les années 70, 80, 90… et il n’y avait aucun problème pour ces parents…

AAAHHHH… vous voulez travailler, et c’est trop compliqué le transport etc… ça c’est VOUS le problème, pas l’école ni votre enfant. VOUS êtes responsable de votre enfant. VOUS devez prendre les mesures pour supporter la santé de votre enfant. VOUS devez concilier votre travail et votre famille… pas votre enfant.

Parce que ce ne sont pas les enfants qui se plaignent de ce genre de situation, c’est entièrement la paranoia des parents… comme la paranoia des crayons en bois, ou des cartables à trous.

Les enfants ont une facilité déconcertante à s’adapter. En maternelle, ils apprennent à faire des noeuds, écrire l’alphabet, reconnaitre les couleurs, etc… plein de choses que normalement ils devraient apprendre à la maison dès l’âge du language… mais les parents n’ont plus le temps, il parrait. donc on va au ralenti dans les écoles pour apprendre aux enfants à 5 ans ce qu’ils n’ont pas appris à 3 ans. Même que certains parents – comme nous – doivent ralentir l’intérêt des enfants curieux à 3 ans, pour ne pas les voir s’emmerder à l’école rendu à 5 ou 6 ans…

même chose pour les allergies… les enfants sont capables de “ne pas” partager leur lunch, ou “ne pas” toucher la nourriture des autres… mais certains parents croient que si ils montrent ça à leurs enfants on va croire qu’ils sont irresponsables et qu’ils laissent tout ça dans les bras de leurs enfants… rendre un enfant autonome est quasiment rendu un risque de dossier criminel pour les paranoides de l’enfance… parce que oui, ça existe… on en reparlera…

Donc… à Montréal, la CSDM qui gère le quart des écoles primaires du Québec, a décidé de ne plus contrôler les boites à lunch… merci de rendre les parents responsables. merci aux parents de prendre vos responsabilités et d’éduquer vos enfants… et les autres, désolé mais vous n’aimez déjà pas me lire, ça ne changera pas ici…

Oh, en passant, parents indignes qui braillent que je suis quelqu’un qui déteste les allergiques… Nous sommes la seule famille de l’école à accueillir des enfants allergiques durant les anniversaires de mes enfants non-allergiques… nous faisons l’effort pour que nos invités se sentent en sécurité… lors des anniversaires ou des invitations spéciales. parce que JE en tant que PARENT a la responsabilité des enfants qui fréquentes MES enfants..

prennez cette même responsabilité envers vos enfants, même si il s’agit de les isoler un peu à l’école durant le 8 minutes que dûre la collation. ils ne mourreront pas, justement.